Ouvrir/fermer le menu de recherche
AUXERRE

L’Auxerrois confirme le choix de l’hydrogène

Après avoir pris le temps d’étudier le projet en profondeur et confortés par les annonces gouvernementales dans le cadre du plan France Relance, les nouveaux élus communautaires confirment le choix de l'hydrogène et déclinent les axes stratégiques du projet.

schéma-hydrogène
L’idée est de créer une véritable filière, tout un écosystème dédié dans l’Auxerrois. Du transport à la maintenance, en passant par la production, le stockage et la distribution, sans oublier la partie recherche et développement. Rappelons que le territoire investit dans de l’hydrogène décarboné. L’objectif est double : se positionner comme un territoire innovant en faisant le pari du développement durable.

Des transports propres et modernes

bus hydrogène
Une commande de cinq bus hydrogène a été passée pour un montant total de 3 125 000 €. Une partie de ce montant sera subventionnée par l’État (ADEME) ainsi que l’Europe. Les bus
seront « Made in France » puisque c’est l’entreprise française, Safra, qui a été sélectionnée. Ils vont permettre une montée en gamme de notre réseau de transport. La mise en circulation est prévue pour septembre 2021. La Région partenaire de ce projet prévoit, quant à elle, la construction de trains qui s’approvisionneront dans la future station.

Une station au service de tous

Point crucial du projet, la future station d'Auxerre sera en capacité de produire, stocker et distribuer l’hydrogène. Située avenue de la Turgotine, sur les anciens dépôts Shell, elle fournira les bus, trains, camions et véhicules utilitaires industriels. Le grand public qui souhaiterait investir dans cette technologie à travers des véhicules légers pourra également s’y approvisionner. C’est l’entreprise CP3, filiale d'EDF, qui est en charge de la construction. La fin des travaux est programmée pour l’été 2021.

Une maintenance locale

Dans le but de créer une filière et démocratiser cette technologie, le contrat prévoit qu’une entreprise locale sera formée par Safra pour effectuer la maintenance des bus. C’est la concession Renault Trucks auxerroise - établissement Hamel Poids Lourds - qui a été retenue. L’objectif de cette démarche vise à un transfert de compétences sur notre territoire. Cette future expertise pourra donc bénéficier à d’autres acteurs locaux souhaitantse tourner vers cette énergie.
En matière de développement économique, l'ambition de la Communauté de l'Auxerrois sur le moyen et le long terme est claire. Il s’agit d’attirer des porteurs de projets et des entreprises sur l’ensemble des axes de la filière (recherche, production, stockage, transport et distribution) afin de créer une véritable synergie entre les différents acteurs. (HUB hydrogène)

Paroles d'élues

Un choix qui fait entrer notre territoire dans la cour des grandes agglomérations
Magloire Siopathis

S’il est indéniable que la mobilité est un vecteur de la promotion économique et sociale de notre société, il est tout aussi exact qu’elle est responsable de de 30% des émissions de CO2, de par les modes de transport utilisés de nos jours. Gestionnaires de la chose publique, il est de notre devoir d’infléchir cette courbe d’émissions de CO2 et de prendre des mesures vertueuses pour accompagner la nécessaire transition énergétique. Le choix de l’Hydrogène vert est donc salutaire à bien des égards. Alors que cette énergie est en cours de développement, son implantation future dans l’auxerrois est à ce stade, un choix qui fait entrer notre territoire dans la cour des grandes agglomérations engagées sur ce sujet pionnier. Vice-président en charge des mobilités, je me réjouis de cette décision adoptée à l’unanimité des Elus auxerrois et dont la traduction concrète sur le terrain se verra par les 5 bus à hydrogène qui circuleront sur le réseau de transport.

Magloire SIOPATHI, Vice-président, chargé de la mobilité et de la politique des transports à la Communauté de l'Auxerrois

L’hydrogène : un atout pour une mobilité durable
Philippe Vantheemsche

L’agglomération auxerroise vient de faire le pari de bus à hydrogène et fait donc figure de pionnières à l’échelon hexagonal pour des EPCI de même strate. Les élus ont donc fait le choix du développement d’une solution de transport urbain collectif « zéro émission »

Non seulement, l’Agglo deviendra propriétaire de cinq bus à hydrogène devant desservir la ligne principale mais il est aussi prévu l’édification d’une station multimodale de production d’hydrogène vert.

L’Auxerrois ne pouvait manquer ce rendez-vous crucial pour sa politique de sauvegarde de l’environnement. Implanter l’hydrogène aura aussi pour conséquence de jouer la carte de la modularité puisque ce combustible ne se cantonnera pas à la seule alimentation des bus à l’estampille de la collectivité. Sont concernés par le projet, les transports ferroviaires et routiers.

Par ce choix, la capitale de l’Yonne deviendra une ville vertueuse en matière de gestion environnementale, en limitant drastiquement les rejets de gaz carbonique dans l’atmosphère.

Philippe VANTHEEMSCHE, Vice-président, chargé de l'environnement, du développement durable, du plan climat