Ouvrir/fermer le menu de recherche
AUXERRE

1 400 habitants/ 1 500 hectares

Lindry_

Mairie

18 rue du 14 Juillet
89240 LINDRY

Tél. : 03.86.47.14.03
fax : 03.86.47.05.54
mail : mairie.lindry@wanadoo.fr
Site : http://www.mairie-lindry.fr/

 

À proximité d'Auxerre, Lindry propose à ses habitants un cadre de vie de qualité écoles (maternelle, élémentaire), centre de loisirs, services (médecin, infirmières, bibliothèque ... ), artisanat, commerces de proximité.
La ville ayant bénéficié d'une forte croissance démographique entre 2000 et 2010, le plan local d'urbanisme (PLU), approuvé le 25 septembre 2018, est attentif à maintenir l'intégration harmonieuse des espaces ruraux (fermes, élevages) dans le milieu urbain. Il propose de s'appuyer sur le riche cadre patrimonial et naturel de la commune pour développer une offre de logements diversifiée et des activités de loisirs
(randonnées pédestres ou équestres, cyclotourisme ... ).

  

Un peu d'histoire

Situé sur la rive gauche de l'Yonne, Lindry devrait son nom en «y» à l'époque gallo-romaine. Longtemps fusionné avec Pourrain, Lindry devient autonome en 820.
Éprouvé par la peste et la guerre de Cent Ans, le village reprend vie autour de l'église Sainte-Geneviève dont la particularité est d'être bâtie sur une voûte unique en bois avec un chevet plat typique du 12ème siècle.
La curiosité de l'église de Lindry vient également de sa fresque qui décore le mur nord. Grande de 3,80 mètres sur 2,70 mètres, appelée le « Dit des trois Morts et des trois Vifs », elle a été peinte vers 1515. Elle représente trois nobles insouciants à la chasse ren­contrant trois morts qui les mettent en garde: « Nous avons été ce que vous êtes, vous serez ce que nous sommes. »
Ce sujet, qui évoque le caractère inéluctable de la mort devant la vie, est apparu avant la peste du 14ème siècle. Le Trésor de la cathédrale d'Auxerre conserve un manuscrit du Dit des trois
Morts et de trois Vifs.
La commune se compose du village et de 20 hameaux alen­tour. Ce nombre élevé de hameaux s'explique par la profusion des points d'eau. Il en reste aujourd'hui quelques uns, conser­vés à titre décoratif.