Ouvrir/fermer le menu de recherche
AUXERRE

Escolives-(6)-web

725 habitants/752 hectares

Mairie
2 place de la mairie
89290 ESCOLIVES STE-CAMILLE
Tél. : 03 86 53 34 24
Courriel : mairie.escolives@wanadoo.fr
Site : http://www.escolives-ste-camille.fr/ 

Le village est situé au bord d'un bas plateau et de la plaine, anciennement marécageuse, de l'Yonne.

L'église jouit d'une certaine célébrité à travers le tombeau de Sainte Camille. D'après la légende, diffusée à l'époque carolingienne, Sainte Camille y mourut après avoir ramené, de Ravenne à Auxerre, le corps de Saint Germain, décédé en 448. L'aspect actuel de l'église est celui qu'elle avait déjà en grande partie au XIIe siècle lors de sa construction. Des restaurations ont été menées au XIXe et XXe siècles.

A noter également, en face de l'église, la construction au XVIIe siècle d'un domaine viticole dépendant du château de Bellombre. Ce très beau domaine comportant deux niveaux de caves est encore exploité aujourd'hui. Situé sur le bord même de l'Yonne, le château de Bellombre fit sous le second Empire l'objet de travaux considérables. Quant au château du Saulce, il fut construit dans le dernier quart du XVIIIe siècle.

Enfin, l'entrée nord du bourg révèle un site archéologique de très grand intérêt. En effet, le village a été habité dès le Néolithique (5 000 à 2 300 ans avant JC), mais les vestiges les plus importants sont ceux des périodes gallo-romaine et mérovingienne. Le site met notamment en valeur les fondations d'une villa gallo-romaine et son complexe thermal. Un dépôt de fouilles abrite le mobilier retrouvé sur place ainsi que des blocs de pierres sculptés.

 

Un peu d'histoire

Le site gallo-romain d'Escolives-Sainte-Camille fut habité de la fin du 1er siècle avant J-C. à la fin du 5ème siècle après J-C. Des fouilles ont permis de découvrir une vaste villa ainsi qu'un grand nombre de statues ou vestiges de monuments sacrés, dont un magnifique portique. Des blocs sculptés attestent de la présence de thermes dans la villa. Ces objets font d'Escolives­-Sainte-Camille un site de référence dans le domaine de la sculpture de cette époque en Gaule.
Longtemps considérée comme la plus importante commande­rie de Templiers de France, la Commanderie du Saulce fut transformée en 1755 par le chevalier Jacques Armand de Lusignan, descendant des rois de Chypre et courtisan, en un « Versailles » local.
Dans un très beau parc de quatre hectares orné de nombreuses statues se niche un «Trianon», charmant pavillon de musique à l'acoustique parfaite. Ses murs intérieurs sont ornés de pein­tures : récits de la vie du chevalier de Malte au-dessus d'une che­minée de pierre sculptée. Ce décor est enrichi de guirlandes de fleurs et de médaillons.
Plus loin, une jolie glacière fort ancienne mais déjà très sophis­tiquée, un moulin et une très belle serre de la fin 19ème siècle.